Journal le Watan- Le Café Littéraire

 

 

 

 

El Watan 

 

Brèves de Sidi Bel Abbès

Le café littéraire honore Ahmed Khiat

Ahmed Khiat, auteur de plusieurs contes pour enfants, a été honoré mercredi dernier par les animateurs du café littéraire du théâtre régional de Sidi Bel Abbès. L’auteur a été chaleureusement félicité pour ses nombreuses contributions à la littérature enfantine, lors d’une cérémonie sympathique et en présence de nombreux artistes et romanciers de la ville. Pour les organisateurs, l’objectif d’un tel hommage est d’encourager les créateurs à « s’impliquer pleinement dans la production littéraire ». Lauréat en février dernier du prix Apulée de la bibliothèque nationale (BNA), pour Moughâmarât El Mâkir (Les aventures du Malin), de la collection Adab El Foutouwa, M. Ahmed Khiat est néanmoins l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages pour enfants dans les deux langues. Ancien directeur d’école, M. Khiat a derrière lui une longue carrière dans l’enseignement, puisqu’il a été instituteur de langue française, directeur d’école puis inspecteur primaire pour l’enseignement de la langue arabe.

Par M. Abdelkrim

 


Archive pour 16 août, 2008

Rencontre – Lauréats du Prix Apulée. N.Rép

 

La Nouvelle République 

 

Une rencontre avec les lauréats du prix Apulée (Actualite evenement Musique Litterature algerienne) posté le dimanche 02 mars 2008 19:34

Les heureux gagnants du prix Apulée 2008 ont été conviés, jeudi après-midi, au centre culturel Aïssa Messaouadi, à donner leurs impressions à la suite de leur consécration.
Ainsi, c’est dans le cadre de la rencontre mensuelle «A tout lecteur, un livre», initiée par le Syndicat national des éditeurs, que les lauréats ont donné un aperçu sur leurs ouvrages. L’auteur de Moughamarat el maqar, Ahmed Khiat a estimé que l’écriture de livres pour les enfants et de jeunesse n’est que l’aboutissement de sa carrière d’enseignant, de directeur puis d’inspecteur d’enseignement. Moughamarat el maqar (Les aventures du malicieux) est un livre en langue arabe qui a été édité avec l’aide du ministère de la Culture. Il figure parmi les prix décernés par la Bibliothèque nationale d’Algérie. «Ayant vécu, souligne-t-il, parmi les enfants et les adolescents et ayant constaté qu’il y avait peu d’écrits pour cette tranche d’âge, particulièrement en langue arabe, j’ai décidé de m’y investir». Ahmed Khiat compte plus de 32 contes ainsi que l’adaptation en arabe de la Chèvre de M. Seguin, de l’écrivain français Alphonse Daudet.

Lamia S.

La Nouvelle République

little voice |
Bouillon de culture |
alacroiseedesarts |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sud
| éditer livre, agent littéra...
| levadetaava